sakalabimi

Bienvenue sur mon blog

Le cimetière de Mont Kamba est en sursis…

Classé dans : Non classé — 7 novembre, 2014 @ 13:11
1743667_841079312584706_1245322878_n                                                                                                                                                                      C’est imminent,
« ils » vont rasé le cimetière de Mongo kamba,
par cupidité… inconscience ou mépris..
C’est une stratégie délibérée, des décideurs de cette ville, qui est voulue et entretenue.
Pour que, comme ce terrain du cimetière de Mongo Kamba, devient un dépotoir, qu’il soit rasé et vendu…..
imaginons le prix du terrain à cet endroit, sachant que les limites de la ville arrivent à Mengo.
Ils se feront des couilles en or de cette opération foncière à venir….
Le cimetière de Mongo Kamba dans l’arrondissement 4 Loandjili est devenu une décharge publique…
Par absence de poubelle publique pour les riverains.
Ne pouvons nous pas avoir des lieux de mémoire, vu que les historiens ne publient pas sur l’histoire du pays..
Et que les hommes politiques ne publient jamais leurs mémoires…
Pourquoi cette amnésie collective, jusqu’à « effacer » les traces de ceux qui nous ont précédé….
A moins que cela soit une stratégie délibérée, des décideurs de la ville de Pointe Noire, voulue et entretenue, pour que, des habitants du quartiers, exaspérés de toutes formes de nuisances (repaire de voyoux et de voleurs apres avoir commis leurs forfaits, habitat des chiens érants, chats de goutières et rongeurs de tout genre),
se plaignent, en appelle aux élus….
Donnant le prétexte aux autorités de raser le cimetière…….
Imaginons le prix du m2 à cet endroit de la ville?
Sure que des couilles en or se feront de cette opération foncière à venir…..
Vu que la future rocade passera à cet endroit, faisant de cette porte de la ville un carrefour commerciale important…
Avec les parkings de la gare routière Nationale 1 et ungrand marché….
Le cynisme et la cupidité on atteint des sommets chez nous…
Plusieurs cimetières ont été rasé, par le même procédé…..
Mbota village, Mvoumvou, Mvoungou, quartier chic en face du dispensaire de Tiétié, Mboukou, étant en sursis…(où est enterré Thystère), Siafoumou, Même ceux de Tchimbamba où est enterré Nfouka Lassy, Ngoyo et Mpita sont aujourd’hui menacés!
N’en parlons même pas du cimetière du centre ville, aux terrains si convoités…
L’impossibilité de clôturer ces cimetières, par ce que pratique interdite par la tradition Bantou, les exposent, aux appétits mercantiles….
D’où la difficulté de se protéger des prédateurs fonciers, parfois des membres de la famille, ou quand ce n’est pas des élus de l’état tout simplement….
N’est il pas possible de mettre un système de concession, de durée de 50 ans ou plus?
Et que les tombes non entretenues soient réaffectées, après être vidés, et les restes déposés dans un ossuaire ou tout simplement incinérer?….
Les cimetières de Passy et de Père Lachaise qui font la renommé de Paris ont été entretenus…..
Des sépultures datant de l’arrivée des premiers conquistadors en terre sud américaines, existent toujours..
A plus forte raison, un cimetière qui ne date que des années 60.
Même les bois des cercueils et les linceuls ne sont pas encore bien rongés par les termites…
C’est ça aussi la mémoire d’un peuple
Dans son livre, « les contes d’Amadou Koumba », Birago Diop publia une nouvelle: « Sarzan ».
C’est l’histoire d’un tirailleur sénégalais de retour de la guerre, ne respectait rien, n’écoutait personne… méprisant tout le monde.
Parce que: intouchable, dînant à la table du commandant de cercle blanc,
Mais un jour, assis sous le grand arbre, au centre du village, senti une main qui le tapota l’épaule…
Il se retourna et ne vit personne…
Quand il refit face à son auditoire, une lueur bizar brillait dans ses yeux:
Il était devenu fou.
Le maire de Pointe noire Bouiti Viaudo qui vient d’être reconduit, après 2 mandats, par la seule volonté du couple présidentiel, est une plaie pour cette ville océane, par son autisme, sa surdité et sa cécité dans ses rapports avec autrui…
Et la ville en paye le lourd tribut…
Peinant à sortir de cette torpeur pour rentrer dans son siècle, comme ses voisine africaine, telles que Cotonou, Dakar et Libreville, pour ne citer que celles là!
Non seulement il s’obstient dans sa logique de l’infiniment petit…
(la chaussée sur le pont de la raffinerie entre le premier camp et le deuxième, étant défoncée, est en cour de réhabilitation.. Mais dans les même dimensions.
Or, le bon sens serait que cette chaussée soit élargie et en deux voix, vu l’avenir prometteur et ambitieux de cette zone: prolongement du port autonome. Et de l’urbanisation et la densité actuelle de ce quartier! 40 ans après, le maire reproduit ce que ses prédécéseurs ont fait en 1970. Bien que l’espace ne fait pas défaut et qu’aucune expropriations n’étaient à prévoir)
Aujourd’hui, le terrain du cimetière de Mongo Kamba a été vendu au groupe ENI, pour en faire son centre logistique.
Comme s’il manquait de l’espace à Pointe noire et au Kouilou.
Donc les pontenegrins ne doivent pas avoir un lieu de mémoire?
Où est passé notre culture bantou, le Kimountou sur le respect de nos morts et nos ancêtres?
Comme dans le roman de Birago Diop, personne ne peut envoyer un esprit malfaisant aller lui tapoter l’épaule à ce maire arrogant?
Albert Sakala Bimi (France)

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Education CNK |
abdelhay aloui |
Le Blog Note d'Omer NTOUGOU |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GOUVERNANCE / GOVERNANCE
| cees
| arebroussepoil